Marilyn, ma jolie nièce. Ch. 6

Marilyn, ma jolie nièce. Ch. 6Chapitre 6 : Marilyn me raconte sa première Partouze.Mercredi matin, je suis encore dans mon lit en pensant à mon adorable mais vicieuse nièce. C’est une chaude et je viens de découvrir qu’elle aime le sexe. En imaginant tout ce que je pourrais faire avec elle, je caresse ma bite qui a son érection matinale.La porte de ma chambre s’ouvre et un ange vient me rendre visite. Je dis un Ange car Marilyn ne porte sur elle qu’une nuisette transparente qui me permet de voir ses courbes sexy si appétissantes.- Tonton, je viens de lire une histoire érotique sur un site spécialisé et ça me rappelle un moment sexe que j’ai vécu. – Tu vas sur des sites cochons. Vilaine petite fille dévergondée !- Bien sûr ! comme la plupart de mes copines le font. Bon…tu veux que je te raconte ?- Bien sur ma puce, je veux tout savoir sur toi. Je t’écoute.**********************Depuis ma première relation sexuelle à 15 ans, j’ai tout de suite compris que j’aimais le sexe. J’adore que les garçons caressent mon corps et mettent leurs doigts dans mon sexe humide. J’adore aussi les exciter longtemps avant de leur permettre de me baiser.Donc, il n’y a pas si longtemps un jour, mon petit copain du moment, Laurent, me demande si j’oserai me faire baiser par 3 mecs à la fois. Un peu surprise je lui demande pourquoi il me dit cela.- Et bien…avec mes potes David et Jacques on a regardé un DVD porno et dans le film une fille se faisais prendre par 3 gars. Pendant que la fille avait ses trois trous remplis, David m’a regardé et il m’a lancé comme par défi.- C’n’est pas avec ta copine Marilyn qu’on pourrait faire un truc pareil ! T’es trop jaloux !Et moi bêtement, j’ai répondu.- Si elle est d’accord moi ça ne me gêne pas !- Ah bon…j’aimerai bien voir ça ! Si tu ne te fous pas de ma gueule arrange nous un rencart, Ok Jacques, t’es partant ?- Tu parles ! A chaque fois que je vois les seins et le cul de Marilyn, je bande comme un âne.Et sur ce défi mutuel, je me suis retrouvée un jour avec trois de mes camarades de classe dans ma chambre.Laurent, Jacques et David arrivent à 16 h, exactement à l’heure que je leur ai fixée. Ils font partie de l’équipe de rugby, tous les trois plutôt grands, tout en muscles et bien montés, coté sexe. Leurs bites en érection sont belles notamment celle de David qui doit faire au moins 16 cm. Mais rien à voir avec la tienne qui est nettement plus grosse et un peu plus longue !En entrant je leur dis de s’assoir pour leur offrir à boire. Bien qu’ils soient pressés de passer à l’action, ils obéissent gentiment.- Vous savez pourquoi je vous ai invité aujourd’hui ?- Je pense que oui…mais tu vas nous le dire. Répond Laurent un sourire aux lèvres.- Vous avez demandé à Laurent si j’aimerai me faire baiser par vous trois en même temps. Ça ne m’étonne pas car depuis que vous passez vos mains sous ma jupe en cours, que vous avez de belles érections et que je vous branle dans les toilettes, j’étais sûre que vous aimeriez faire certaines choses avec moi. Ai-je raison ?Laurent est, comme souvent, le premier à prendre la parole.- Marilyn, je suis sûr que Jacques et David seront ravis de te voir à poil et te faire plein de choses très coquines. Ils n’arrêtent pas de fantasmer sur toi !Je vois qu’ils sont impatients de commencer. Cependant, j’ai l’intention de contrôler leurs actions.- Vous aller me baiser… mais pas n’importe comment ! Si vous devenez trop excités et que je dis Stop, on arrête là où nous en sommes ! OKEt d’une seule voix ! OK…OK…OK !- Maintenant, je pense que nous sommes prêts à commencer. S’il vous plaît, suivez-moi, jeunes pervers.Ils me suivent dans ma chambre en fixant tous les trois mon cul qui se balance sous ma jupe serrée. Je marche comme un mannequin et mes jambes sont magnifiquement gainées par des bas couleur chair et les garçons ont hâte de voir le reste de mes jambes. Je me place devant eux qui me dévorent des yeux et je leur dis.- Allons -y ! Déshabillez-moi !Laurent, les mains un peu tremblantes, commence par déboutonner mon chemisier. Je suis surprise de le voir aussi nerveux alors qu’il a déjà déshabillé beaucoup de filles de l’école avant de jeter son dévolu sur moi et il est même devenu habile à décrocher l’agrafe de mon soutien-gorge d’une seule main. Peut-être de faire ça devant ses deux potes qui regardent attentivement, à la recherche des premiers signes de ma chair nue dans le pull entrouvert.Mon chemisier glisse sur mes bras et ils restent figés, la langue pendante, à regarder ma poitrine seulement couverte à moitié par mon soutien-gorge en dentelle. C’est la première fois qu’ils me voient ainsi avec mon ventre plat et ma taille étroite mettent mes gros seins encore plus en valeur.Laurent tombe à genoux et en souriant je l’observe déplacer sa bite en érection afin qu’elle se tienne en l’air à l’intérieur de son pantalon. Ma jupe est tellement serrée qu’il doit forcer pour la faire passer sur mes cuisses et dévoiler mes belles jambes gainées par mes bas accrochés par un porte-jarretelles noir que j’ai mis pour l’occasion.Jacques et David, les yeux grands ouverts, se caressent leurs bites à travers leur pantalon.- Jacques, David, vous attendez quoi ? Arrêtez de vous palucher la bite dans vos pantalons. Je ne veux pas que vous éjaculiez prématurément !Ils dégrafent les bas de ma jarretière, et ils roulent lentement les bas sur mes jambes. Ce faisant, ils touchent ma peau nue, et ils sont tellement excités qu’ils pourraient effectivement jouir dans leurs pantalons car je remarque qu’ils ont une tache sur le devant de leur pantalon. Je suis sûre que c’est leur pré-sperme car je les excite avec mon petit jeu, au-delà de toutes leurs attentes…et de ankara escort mes espérances. J’ondule des fesses et comme une Stripteaseuse je retire sensuellement mon porte-jarretelles.J’ai du mal à cacher mon excitation quand je vois les mains et les doigts tremblants des deux garçons qui détachent mon soutien-gorge et descendent lentement les bretelles sur mes bras.Lorsque les bonnets du soutien-gorge se dégagent de mes seins, mes aréoles sont gonflées et mettent en évidence mes tétons roses qui, en cet instant, sont entièrement dressés.- Oh mon Dieu ! Regardez ses seins ! S’exclame Laurent.David et Jacques regardent fixement mes seins et inconsciemment, ils crispent leurs doigts sur le soutien-gorge qu’ils tiennent pour s’empêcher de saisir ma poitrine et sucer mes tétons arrogants.Laurent se retient pour ne pas arracher mon slip car ses hormones mâles d’adolescent échauffent son corps et il meure d’envie de me baiser devant ses potes. Laurent a ses yeux fixés sur ma chatte qui se dévoile lorsqu’il abaisse mon slip. Quand il la découvre entièrement, sa bite se redresse encore plus et palpite dans son pantalon. Ma chatte peu poilue et très bien taillée, accentue son aspect alléchant.- Non de Dieu ! Qu’elle est belle !S’écrit Jacques d’une voix tremblante.- Et tu n’as pas vu son cul, Jacques. C’est incroyable !Ajoute David derrière moi.Laurent s’est mis à genoux et embrasse mon pubis si doux et enfouit son visage dans ma chatte pour commencer à la lécher un peu maladroitement avant de la sonder avec sa langue. Je sais qu’il a un peu d’expérience car il a déjà dégusté des chattes avant la mienne et je me réjouis de l’avoir choisi pour manger ma chatte. Mais il doit être un peu perturbé par David et Jacques, à mes côtés, qui ont tous deux l’un de mes seins et une de mes fesses dans chaque main. Puis David se décide à prendre un de mes seins dans sa bouche et le lèche avant de grignoter doucement mon téton en érection.Jacques copie David pendant que Laurent fouille ma chatte avec sa langue et ses doigts. Il tourne autour de mon clitoris, et avec deux de ses doigts il baise ma chatte en appuyant sur mon point sensible en haut de mon vagin. Je sens que je ne vais pas tarder à jouir. Quand il prend mes fesses à pleine main pour écraser sa bouche entre mes lèvres de chatte, je ressens ce fourmillement familier dans mes reins. Je m’accroche à Jacques et David pour me soutenir et je cri.- OOOooohhh, je vais jouiiiirrrr !Et lorsque Laurent aspire mon clito dans sa bouche, je jouis en gémissant longuement de plaisir. Ma chatte inonde la bouche de mon copain mais il reste collé dessus pour aspirer chaque goutte de mon doux nectar. Jacques et David qui continuent de triturer mes tétons prolonge mon orgasme plus que d’habitude.********************Je regarde ma Nièce, ma puce (pour moi c’est toujours ma petite ou ma puce) et je lui dis.- Quand tu racontes j’ai vraiment l’impression d’être le spectateur de cette scène. – Ça fait longtemps que je lis des histoires cochonnes sur internet et je m’en inspire ou j’imagine que je suis l’héroïne du récit.- Alors continu ma puce !*******************Remise de mon orgasme je leur dit.- Aller, les gars, tous à poil ! Mais gardez vos slips. C’est moi qui vais vous le retirer pour voir et choisir la première queue qui prendra ma chatte.En deux temps, trois mouvements, les garçons se retrouvent presque tous nus avec leurs bites toutes raides qui déforment leur slip.Je m’agenouille devant Jacques pour tirer sur son slip en accrochant sa bite avec jusqu’à ce qu’elle s’échappe et rebondisse comme un ressort et j’agite devant mes yeux. J’adore faire ça !Je caresse son bas ventre et sa bite tremble. Je fais courir un doigt le long de son sexe et taquine son gland rosâtre très sensible. Mon Jacques gémit doucement et je lèche son champignon en passant ma langue plusieurs fois autour avant de l’avaler pour sucer sa bite.- Aaahhhh, Marilyn…je jouiiiisssssss…Je suis surprise car d’habitude il tient plus longtemps. Ça doit sacrément l’exciter que je lui fasse une pipe devant ses copains.J’enfonce sa queue au fond de ma bouche et il crache son sperme dans ma gorge en grognant de plaisir. J’avale tout en regardant ses copains qui n’en reviennent pas. Je sors sa bite de ma bouche, encore toute raide et je lui dis.- Perdu, Laurent. Voyons voir si tes potes tiennent mieux que toi.Je fais la même chose avec Jacques mais il est encore plus rapide car je ne fais qu’embrasser son gland et le téter un peu comme pour l’aspirer quand il se lâche et éjacule dans ma bouche ouverte en criant.- Aaaaahhh, putain ! C’est la première fois que ça m’arrive !Et il finit de se vider dans ma bouche que j’ai refermée sur sa bite. J’adore le foutre des mecs et je viens dans recevoir une bonne dose.Je passe à David et j’admire sa longue queue circoncise. Elle est belle pas très grosse mais c’est la plus grande avec un gros bourgeon à son extrémité. Je fais comme avec les deux autres mais David a de la résistance ou il s’est déjà fait jouir avant de venir me voir.- Ok ! C’est David qui gagne !Je m’allonge sur le lit et j’attire David sur moi en le tirant par sa bite très…très dure. Je frotte la fente de ma chatte avec son beau gland. Quand il veut me pénétrer je le repousse gentiment en disant.- Doucement ! Laisse-moi faire et fais ce que je te dis. Et vous deux, au lieu de regarder, caressez-moi.Je lâche la bite de David pour emprisonner dans mes mains les bites de Jacques et Laurent qui viennent de prendre mes seins dans leurs mains et je dis à David.- Passe ton gland le long de ma fente pour qu’elle s’entrouvre et ensuite tu pousses un peu pour forcer le passage et l’enfoncer dedans. Mais escort ankara juste ton Gland ! Pas plus !Je sens déjà les bites que j’ai en main reprendre de la vigueur et j’adore ça ! Sentir une queue qui gonfle dans sa main c’est comme si elle vous appartenait complètement. David fait exactement ce que je lui ai dit et je sens bien son gland qui glisse sur ma chatte et qui appui par moment sur mon clito. Quand il pousse sa queue et que son gros gland disparait entre mes lèvres trempées je geins et dis.- Ouiiiiiii, David. C’est boonnnn. Maintenant tu vas progressivement l’enfoncer par de petits coups en allant un peu plus loin à chaque aller-retour et tout doucement.Ce qu’il fait et je sens son sexe qui petit à petit repousse les parois de mon vagin pour se frayer un chemin dans ma chatte. J’adore particulièrement ce moment ou une belle queue, pas trop grosse comme la sienne, se fraye un chemin dans mon sexe excité.Quand je la sens presque entièrement en moi, j’enroule mes jambes autour de son torse pour mieux la sentir.- Whaouuuu ! Elle est bien bonne et longue ta queue ! Je la sens drôlement bien.Et d’un coup de reins en serrant son corps de mes jambes je m’empale à fond sur sa bite !- Aaaaaahhhh, oui ! Ne bouge plus !Seul le bas de mon corps bouge légèrement pour mieux apprécier cette queue magnifique qui me donne des frissons en frottant toute mes chairs internes ainsi que mon clito qui est sorti de sa coque et qui frotte sur la racine de sa queue. En plus j’ai deux autres bites maintenant de nouveau toutes dures qui frémissent dans ma main en attendant sûrement leur tour.David commence à me baiser doucement mais ça ne dure pas longtemps. Il est tellement excité qu’il martèle ma chatte vigoureusement avant de se raidir, de s’enfoncer le plus profondément possible et de jouir en m’envoyant un flot de sperme dans mon ventre pendant que je le maintiens fermement contre moi avec mes bras et mes jambes.Je n’ai pas eu le plaisir de jouir avec lui mais ça ne me tracasse pas du tout car je tiens dans mes mains deux belles queues prêtes à prendre le relais.Quand David sort de ma chatte en grognant.- Putain ! Qu’elle est bonne !C’est Jacques qui investit immédiatement mon sexe béant et qui d’une seule poussée rempli ma chatte.- Oooooh, mais tu as vite repris une belle vigueur ! Elle est grosse ! Vas-y ! Baise-moi bien, toi aussi !Jacques me baise comme un petit chien avec des coups de bite rapides et je me dis qu’à ce rythme-là, lui aussi, il ne va pas tenir bien longtemps. Et quelques minutes plus tard, quand je commence à jouir avec la bite de Laurent dans ma bouche, lui aussi me remplit la chatte en même temps que Laurent éjacule au fond de ma gorge et que je manque de m’étouffer !Allongé sur le dos, les cuisses écartées, mes copains regardent ma chatte grande ouverte qui déborde de leur sperme et qui coule sur l’intérieur de mes cuisses pendant que je finis d’avaler le sperme de Laurent.- Alors les mecs ! Vous êtes contents ?Et plus particulièrement à Jacques et David.- Et vous deux…vous la trouvez bonne…la salope de votre pote ?- Plus que bonne ! S’exclament en cœur ses deux potes.Tous les trois n’ont presque pas débandé et mes yeux brillent de plaisir et d’envie devant ses queues qui se balancent devant moi.Jacques ayant sa bite la mieux bandée, je lui fais signe de s’approcher et sans attendre, ma chatte est de nouveau heureuse de sentir son sexe pour une nouvelle cavalcade. Les deux autres se placent à coté de ma tête et je les suce à tour de rôle ou même les deux à la fois.Ils m’ont baisé à tour de rôle et là…ils ont bien tenu le coup. J’ai eu droit à une belle tournante et plusieurs orgasmes avant qu’ils ne m’arrosent le corps de leur foutre chaud. Heureusement qu’ils n’ont pas une grosse bite comme la tienne ! Trois comme la tienne et il fallait m’hospitaliser !********************Ils n’avaient pas fini de se rhabiller que ma mère est rentrée plus tôt que d’habitude et c’est pour cette raison qu’elle m’a envoyée chez toi pour me punir. Mais je pense qu’elle ne t’a pas donné la raison exacte…- En effet, ma puce, elle m’a juste dit que tu avais de mauvaises fréquentations. – Tu vois mon Tonton d’amour, ta nièce n’est pas une petite fille très sage… Tu n’es pas fâché… dis…- Non mon ange, mais tu n’aurais pas un peu exagéré par hasard ? Tu as vraiment fait çà…avec 3 mecs, a ton âge !Comme une petite salope précoce…- Ben…j’ai un peu forcé la dose…Ils n’étaient que deux…- Bien tu n’es pas encore une vraie salope, juste en herbe. C’est un de tes fantasmes de faire ça à plusieurs ?- heu…j’y pense parfois. Tu m’en veux,- Pas du tout ma chérie. Tu aime le sexe, je m’en rends compte et je suis le premier à m’en féliciter.Comment pourrais-je être fâché avec une jeune fille nue devant moi avec des seins aux bourgeons si délicats et tellement irrésistibles que je ne peux m’empêcher de me pencher pour prendre son sein droit dans ma main droite pour l’attirer dans ma bouche.J’aspire son mamelon parfait dans ma bouche et je me délecte de son téton tout dur avec le bout de ma langue.- Muuummmmm… tu me fais du bien, dit Marilyn. Avec toi j’ai l’impression d’être une vraie femme. – Mais tu en es une, crois-moi ! Je viens de le constater.- A la façon dont tu me regardes, je te crois mon Tonton. Je sens ma chatte qui me démange de nouveau. Et ta bite s’allonge un peu ! Continuons de parler de sexe.- Tu dois quand même être un homme qui aime les gros seins, voir beaucoup plus gros que les miens. Mon amie Stéphanie a une très grosse poitrine.- Vraiment ? – Ouais. Stéphanie a des seins gigantesques pour sa taille et en plus elle est presque maigre. Ses seins on dirait des torpilles et elle ne ankara escort bayan porte jamais de soutien-gorge.- Non ! C’est vrai ? Jamais ?- Ouais, déclare Marilyn.- Et les mamelons de Stéphanie sont très larges et boursouflés lorsqu’elle est excitée. Et ses tétons…gros et longs comme une bite d’un jeune garçon !Je pense que Marilyn exagère pour m’exciter mais j’essaye dans mon esprit, d’imaginer cette fille, Stéphanie, que j’aimerais bien avoir devant moi, avec Marilyn. Je lui demande innocemment :- Qu’est-ce que ça fait de faire l’amour avec une autre femme ?- C’est génial, parce que nous les femmes on sait vraiment ce qu’aime une autre femme, et c’est vraiment magique quand ça marche. La plupart des mecs veulent nous coller leurs bites dans nos chattes pour jouir, cracher leur foutre et c’est tout.- Et cette Stéphanie…c’est elle qui t’a séduite et t’as initiée au sexe et à l’amour ?- Par Dieu ! Non ! Dit-elle en riant.- C’est mon professeur de gymnastique à l’école qui m’a dépucelée. Stéphanie m’a fait jouir pour la 1ére fois lorsque nous avons pris notre douche après les cours, et j’imagine que ma chatte devait lui plaire. Elle n’a pas vraiment eu du mal à me séduire parce qu’elle est musclée. Elle est un peu masculine. J’ai été surprise au début mais ensuite j’ai beaucoup aimé. Après cela, c’est moi qui courais après pour qu’elle me caresse mon minou.- Marilyn qui a sa main entre ses cuisses me fait remarquer que ma bite se redresse encore un peu plus mais je ne dis rien et la laisse continuer ses masturbations et son bavardage érotique. – Si Stéphanie est d’accord pour venir nous rendre visite, toutes les deux nous jouerons avec ta bite pour la rendre folle. Dis, Tonton… tu as déjà enculé une fille ?- Grand dieu…non !- Je te pari que Stéphanie voudra prendre ta bite dans son cul. Elle aime bien les grosses bites. Plus c’est grand plus c’est bon ! Qu’elle dit. Elle dit aussi qu’une chatte c’est fait pour être mangé et le cul pour être enculé !- Et tu penses qu’elle voudrait que je lui fasse ça ?- Faire quoi, Tonton ? me dit Marilyn pour me taquiner.- Tu le sais bien… Lui dis-je- Non, je veux te l’entendre dire.Je réponds pour jouer le jeu.- Stéphanie me laissera lui foutre ma grosse bite dans son trou du cul ? Je ne l’ai jamais fait, même dans mon jeune temps, mais ça ne veut pas dire que je ne suis pas curieux.- Et bien…elle pourrait même te prier de le faire !Me répond Marilyn tout en continuant de branler ma bite presque en érection.- Tonton…je suis toute chaude et je mouille déjà à la pensée de te regarder lui enfoncer ta belle grosse queue dans son cul et de la faire crier de plaisir. Le cul de Stéphanie a un peu de poils autour de son trou. Ce n’est pas comme le mien, regarde !Marilyn se retourne et vicieusement me montre ses fesses en les écartant des 2 mains. J’ai devant mes yeux un anneau plissé, si fragile et vulnérable, et j’imagine déjà comment ma grosse queue pourrait s’introduire dans un trou si petit et si étroit.- C’est beau mon cœur, très beau !- Qu’est ce qui est beau, Tonton ?- Tes fesses bien rondes et fermes, ton cul…ton trou du cul.- Et tu as envie de me baiser dans le cul ? Dit…Tonton… t’as envie n’est-ce pas ?- Ou…ouiiiii …dis-je en grognant.- Je te l’avais bien dit que je pourrais te faire encore bander. Regarde ta bite comme elle est dure, grosse et longue ! Cri-t-elle- Oooh, mais ça risque de ne pas durer ! Vite, met-toi en position.Au lieu de s’allonger, Marilyn saute à califourchon sur moi, écarte bien ses jambes et abaisse son cul vers ma bite dressée. Je la guide devant sa vulve détrempée et c’est elle-même qui va s’empaler sur mon sexe. Mon gland disparait et je retrouve sa chatte bien chaude.- AAAahhhh, Marilyn…que c’est bon ! Je retrouve ta merveilleuse chatte étroite et brulante.Je vois bien sa crevasse écartelée par mon sexe et bien que toujours aussi serrée, la pénétration est plus facile cette fois. Je maintien néanmoins Marilyn par les hanches pendant qu’elle s’introduit plus de la moitié de ma grosse bite et commence des va et viens.Deux, trois minutes, de bonheur extrême dans ce fourreau de soie qui glisse sur ma queue et je me retiens pour ne pas jouir car elle va de plus en plus loin.Je vois qu’elle fait la grimace ;- Putain, elle est quand même grosse ! Mais…mais… Aaaaaaaaaahhhhhhhhh…Je sens sa chatte, qui a des contractions et elle serre encore plus ma queue pendant ce mini orgasme qui la traverse.- Jouis, Tonton ! Vas-y jouis ! Je veux ton foutre ! vite ! S’il te plait !- Maintenant ? – Oui, ça fait encore un peu mal. Arrose-moi de ton sperme, noie ma chatte pour qu’elle se sente mieux.- Bien ma chérie ! Joue avec tes seins ! Fais-moi jouir.- Comme ça, Tonton ?Me demande Marilyn en soulevant, de ses mains, ses 2 gros seins qui se balançaient sous mes yeux et en pinçant ses tétons roses entre ses pouces et ses index.- Tu veux voir comment je joue avec mes seins ?- ouiiiii, serre tes nichons, pince-les ! Tire tes tétons ! Aaaaahhhhhh, putaiiinnnn !Et je me lâche une nouvelle fois dans sa petite chatte. Je vide mes couilles et ma jouissance est presque plus forte que la fois d’avant.Marilyn s’est empalée entièrement sur ma queue pendant mon éjaculation pour att****r mes couilles pendant que je jouissais et elle les a serrées en jouissant avec moi avant de s’effondrer sur le côté.- Désolé, dit-elle, Je suis beaucoup plus sensible que je ne le pensais !- Ne soit pas désolée mon petit cœur ! C’était encore plus intense que la dernière fois. Tu es magnifique quand tu es sur moi entrain de jouir.Et je l’embrasse langoureusement sur la bouche en cherchant bien sa douce langue de jeune fille.- Tu es le meilleur des Tonton, tu es aussi le meilleur des amants que je n’ai jamais eu. Maintenant pense à tout le plaisir que nous aurions si Stéphanie était ici avec nous !Décidément, ma jolie nièce est portée sur le sexe et très en avance pour son âge. Ça promet !Phantome

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir