belle rencontre en forêt

belle rencontre en forêtcet après-midi d’été, je revenais, en voiture, d’une course à Paris et, la météo aidant, j’ai eu envie d’une “détente forestière”.Je décidais donc de passer par Maisons Laffite et, après avoir tourné à droite après le camp militaire, je me suis garé dans le parking proche de l’ancien champ de tir.Pas de voiture présente et une petite visite à pied me confirme que personne ne traîne dans le coin. J’attends un peu au volant et je vois un motard passer lentement venir se garer.Le pilote d’une cinquantaine d’années constate ma présence, ôte son casque, sécurise son engin et emprunte lentement un sentier entrant dans la forêt.Après quelques secondes, je sors de mon véhicule et lui emboîte le pas. Il est à quelques mètres, arrêté, et en me voyant venir, il continue sa progression en forêt jusqu’à une petite sente qu’il emprunte.Arrivé à cet endroit, je muğla escort m’engage aussi dans le sous bois et l’aperçois à une dizaine de mètres. Me voyant, il ôte sa veste et passe sa main sur son entre-jambes en me regardant.Je m’approche de lui, pose ma main sur la sienne, puis sur son pantalon et je sens sous ma main un membre qui me semble prometteur. Nos corps se rapprochent, nos visages aussi et c’est avec un plaisir évident que nos lèvres se rejoignent et que nos langues se mêlent dans un baiser passionné. Pendant ce baiser, nos mains ne restent pas inactives et partent à la découverte de nos corps, se glissent sous les tissus, débouclent nos ceintures, ôtent nos tee-shirts, baissent nos slips et nous nous retrouvons peau contre peau, bouche contre bouche et sexe contre sexe.Ma bouche quitte, à regret, la sienne et, en me baissant,mes lèvres gouttent escort muğla à son torse, ma langue titille un peu ses seins, et ma bouche poursuit son exploration vers son ventre et arrive lentement vers son but. Son sexe est bien dressé, long et pas trop épais. Me lèvre se posent sur son gland que ma langue caresse et je le prend lentement en bouche pour en sentir les palpitations contre mon palais.Au bout d’un moment, il me relève, nos bouches se retrouvent, se quittent à nouveau, et il s’agenouille devant moi pour me prendre en bouche. Sa bouche est chaude et sa langue agile. Sentant ma jouissance arriver, je lui signifiais de manière à ce qu’il ne soit pas surpris. Il se relève alors et me masturbe tout en m’embrassant. Je jouis sous ces caresses et je le vois recueillir toute ma liqueur dans ses mains et s’en enduire le sexe. Il me retourne alors, me fais muğla escort bayan me baisser, caresse de ses doigts poisseux mon petit trou, l’élargit et le lubrifie avec mon jus, se positionne et pose son gland graissé de mon jus sur mon petit trou et me pénètre lentement, profondément. Comme c’est bon !Après quelques mouvements de va et vient, il me demande où je veux recevoir sa jouissance, sur mes fesses, ou ailleurs. Ma réponse est “dans ma bouche”. Il se retire alors lentement et j’ouvre largement ma bouche pour l’accueillir. Ma langue goûte son sexe encore enduit de mon jus et il me pénètre jusqu’au fond de ma gorge. Je le sens encore plus palpiter et grossir et ma récompense vient avec sa liqueur chaude qui envahit ma bouche. Je le laisse bien se vider en moi et me relève. Nos lèvres se rejoignent et nous partageons un baiser goulu et baveux.La détente vient alors. C’est le sourire aux lèvres que nous nous rhabillons. Un dernier petit baiser, un au revoir, et nous regagnons nos véhicules respectifs.Je suis parfois retourné dans cet endroit, mais je n’ai pas revu mon motard.Si l’expérience vous tente……

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir